Réserver
En Conversation

ORANGERIE PLANTS

Orangerie est le projet le plus récent de Juanma González, un Sévillan amoureux des plantes et de son métier.
Plácido y Grata

Ce cabinet florale est un rêve qui a pris forme lorsque Juanma a été forcé de changer de métier à cause de la pandémie, et a trouvé un bel endroit près de la populaire « Alameda de Hércules », à Séville. Depuis lors, l’idylle végétale n’a fait que fleurir et porter ses fruits.

L’endroit respire couleur et joie, ce qui attire les regards curieux des passants et les invite à entrer dans cet espace unique, où ils peuvent vivre une myriade d’expériences.

Dans Orangerie dominent les fleurs et les plantes locales, notamment de Chipiona, à la province de Cadix, mais on peut aussi trouver quelques exemplaires provenant d’autres pays tels que les Pays-Bas.

En outre, on y trouve également une sélection de publications dans la matière et d’autres compléments, ainsi que des événements qu’y sont organisés dans son local.

Nous avons entendu dire que Orangerie a été conçue après des nombreux voyages. Parle-nous un peu plus de la trajectoire de ce projet.

C’est exact. Mais je ne faisais pas que voyager. Je travaillais à Nuba, une agence de voyage sur mesure, et c’est vrai que ce travail me permettais de me promener dans tout le monde. Lors de ces voyages, je me trouvais toujours fasciné par la richesse botanique de chaque pays. Cela m’a conduit à avoir de plus en plus de plantes à la maison et à rechercher des espèces diverses et différentes.

De là, les plantes ont pris de plus en plus d’importance dans ma vie quotidienne et dans les relations avec mes amis. Maintenant, à chaque fois que je rends visite à quelqu’un, je lui offre une bouture d’une de mes plantes ou, si à un moment donné nous allons chez une maison dans la campagne, je m’en charge de ramasser des fleurs sylvestres aux environs pour décorer la maison.

D’où vient ton amour des plantes ?

Ici en Andalousie, les plantes et les fleurs sont très présentes aux espaces publics ainsi que dans les maisons. Séville est une ville qui a une longue tradition botanique. Elle a été, pendant longtemps, le port principal pour les voyages vers l’Amérique, donc l’échange d’espèces d’autres endroits a toujours été quelque chose de naturel à la ville. Une promenade dans les jardins de l’Alcazar ou dans le parc María Luisa est un voyage à travers des plantes en provenance des différentes régions de l’Amérique, de l’Afrique, de l’Asie et, bien sûr, de l’Europe.

 

De mon plus jeune âge, j’ai pu profiter du patio de ma grand-mère, qui, comme tant de grands-mères andalouses, avait un verger chez elle, et c’est là que ma passion pour les plantes a commencé. Plus tard, quand j’ai grandi et j’ai pu voyager dans d’autres pays, j’ai toujours voulu connaître les plantes natives en tant que partie essentielle de leur culture. Lorsque qu’on revient d’un séjour, il y a des moments où la nourriture et la musique locale nous manquent. À moi, par contre, ce sont les plantes qui me manquent. C’est pourquoi je propose à Orangerie un voyage dans des endroits différents du monde à travers des plantes.

«Orangerie est un espace vif pour parler, partager, apprendre et s’amuser autour des plantes.»

Orangerie est bien plus qu’un simple magasin de fleurs. Dis-nous quelles activités on peut trouver dans cet endroit vivant.

Orangerie est un espace vif pour parler, partager, apprendre et s’amuser autour des plantes, surtout celles qui ne sont pas courantes à Séville. À Orangerie, on veut rassembler ceux qui adorent les plantes ainsi que les personnes qui sont attirées par ce monde, mais qui n’y ont pas encore plongé du tout.

En ce qui concerne les projets à court terme, nous sommes très enthousiastes quant aux plans de décoration pour maisons avec des plantes, et quant au paysagisme. À Séville, une seule maison peut bien avoir des climats très différents, avec des terrasses ou des toits-terrasses très chaudes, surtout en été, et des patios plutôt frais et humides. À Orangerie, nous sommes en train de faire des projets d’aménagement paysager, avec des espaces beaux et originaux, qui répondent aux conditions particulières de  chaque espace et au soin que le client est prêt à porter à ses plantes. Nous sommes également au milieu de différents projets floraux, au niveau de l’installation, qui, je l’espère, seront appréciés par vous-tous.

Qu’est-ce qui te plait le plus de ton travail?

J’ai la chance que mon travail consiste à manipuler, étudier et projeter avec des plantes et des fleurs. Je suis surpris, chaque semaine, par l’arrivée des fleurs, des couleurs, des odeurs… Je me considère chanceux.

Plácido y Grata a ouvert ses portes il y a seulement quelques semaines. Comment se passe la collaboration avec cet hôtel-boutique si spécial?

Je me sens privilégié de pouvoir collaborer avec Plácido y Grata, chaque semaine, avec mes fleurs. Chaque semaine on fait une conception florale différente et on choisit les meilleures fleurs, pour que les hôtes et les clients puissent en profiter pendant leur séjour. L’hôtel prend soin des détails et rend belles même les choses les plus simples.

Quelles sont tes plus grandes sources d’inspiration?

C’est difficile à dire d’où vient mon inspiration. J’essaie de consommer beaucoup de culture et je pense que, d’une certaine façon, tout m’influence. Dans les conceptions florales pour l’hôtel, je me laisse porter par les volumes et les formes des fleurs.

As-tu une fleur ou une plante préférée? Un «crush» végétal?

Mon « crush » floral sont les coquelicots, ou poppies. Je suis fasciné par leur façon de s’ouvrir, peu à peu, et par leur couleurs printanières.

Orangerie Plants
Rue Correduria, 5
Séville

Partager cette histoire